KREYOLAD 774 – Pandan yo vivan

Pou lafet lanmizik, toupatou té ni manifestasion. Pa koté Chelchè sa té bel toubannman épi an vilaj mizik éti ou té pé tann tout kalté model lanmizik. Mizik koral, Gospel, Konpa, Dannsol, Rok, tanbou épi kisasayésa.

Wouj par Roland Brival

Cet ouvrage est un livre pour rêver, et partir en voyage sur les chemins du passé, du temps où n’existaient ni Internet ni les jeux-vidéos, et où les enfants des Antilles fabriquaient leurs jouets de leurs mains.

Kréyolad (2004-2008)

Cette chronique née dans le journal Antilla est grâce à cet hebdomadaire toujours présent dans les kiosques et depuis 2009 présent sur le net par l’intermédiaire de Potomitan et Montray Kréyol grâce à Francesca Palli.

Comme pour ses 10 ans où nous avions publié 10 lanné Kréyolad, nous proposons à nos lecteurs une compilation qui se présentera sous le regroupement de cinq années que nous avons appelé quiquennat.

Nous aurons donc trois quinquennats regroupant 2004 à 2008 (quinquennat I), 2009 à 2013 (quinquennat II) et 2014 à 2018 (quinquennat III).

Rencontre avec Moncef Marzouki, ex-président de la Tunisie

Ce dimanche, s’est déroulée une rencontre avec Moncef Marzouki, ex-président de la Tunisie, avec qui j’ai pu échanger en débat et en aparté. Militant des droits de l’homme, il est devenu président de son pays le 12 décembre 2011. Marzouki a eu un parcours remarquable, dont quelques points saillants sont rappelés dans mon propos. Cependant, c’est plus la teneur de nos échanges qui sera mise en perspective ici. Certains lui reprochent d’être un président «mou», d’autres lui remercient d’avoir évité la Tunisie de retourner à ses vieux démons. D’autres reconnaissent que malgré ses «failles» à un moment difficile, il a été un président honnête. Rappelons que, selon toute probabilité, Marzouki, à la tête du parti Al Irada (La Volonté), sera candidat aux présidentielles en 2019…

Khal Torabully

Qu’est-ce qu’un créoliste?

Le mot «créoliste» (kreyolis, en créole) est de plus en plus employé dans la communauté linguistique haïtienne et particulièrement sur les réseaux sociaux et sur les forums haïtiens de discussion, avec une intensité et une fréquence toute nouvelles. On découvre des créolistes partout, presque tout le monde se déclare créoliste, il y en a même un (mais celui-là, ça ne m’étonne pas du tout de lui!) qui s’est déclaré expert en créole haïtien. Comment peut-on se vanter d’être un expert en créole haïtien  uniquement sur la base de son état de locuteur natif?

KREYOLAD 772 – Lapannkot

Dimanch, si té ni an gran sanblé «La Ferme Perrine» pou anlo fanmiy katolik épi Légliz Matinik, lendi lapannkot sé té bò-lanmè tout moun té yé pou manjé krab-yo…

Jid